Le projet de Water-jump, porté par la société Colvert Concept, sur les berges du lac de la Thésauque, situé sur les communes de Montgeard et Nailloux, nécessite pour sa mise en œuvre l’abaissement du niveau des eaux de 1,40m mètres.

Cette procédure a été validée par la DDT (Direction départementale des Territoires), dans le cadre d’une demande d’autorisation au titre de la loi sur l’eau, et a également fait l’objet au préalable d’une demande et d’une validation auprès de la DREAL (Direction Régionale Environnement Aménagement Logement), afin de répondre aux obligations règlementaires en termes de gestion et de préservation du milieu aquatique. Ces travaux de création d’un Water-jump ont débuté le 07 novembre 2022, par une phase de travaux préparatoire et devraient se poursuivre sur les prochains mois, avec une date prévisionnelle de fin de travaux fin juin 2023. La communauté de communes a engagé l’action de lâchée des eaux à partir du jeudi 20 octobre 2022, comme le spécifiait l’autorisation au titre de la loi sur l’eau qui a été accordée ; celle-ci s’est poursuivie quelques semaines et est maintenant terminée depuis le 04 novembre 2022. La réunion de lancement des travaux du Water-jump s’est déroulée semaine 47, afin de rappeler les consignes de sécurité aux entreprises quant à leur installation sur le site, de connaitre leur planning d’intervention précis, et de définir quelques modalités techniques sur les matériaux utilisés. La communauté de communes, ainsi que les élus des communes de Montgeard et de Nailloux, ont été associés à la réunion de lancement et le seront également pour le suivi des travaux.

Campagne de nettoyage et d’entretien des berges

L’abaissement du niveau de l’eau du lac de la Thésauque est l’occasion pour la communauté de communes d’engager une campagne de nettoyage et d’entretien des berges. En effet, le niveau actuel des eaux du lac, rendu nécessaire pour la réalisation de travaux d’aménagementont mis en évidence la présence de nombreux déchets sur des zones généralement immergées. Les équipes techniques en charge de l’entretien du lac vont prochainement engager une campagne de nettoiement et de ramassage des déchets de toutes natures (plastiques, métaux, papiers…) et cela afin de maintenir un bon état écologique du site. L’action permettra également un contrôle des berges, généralement non visibles, afin d’en connaitre leur état structurel.

La jussie est une espèce exotique envahissante

De plus, le service Espaces Verts profitera de cet abaissement du niveau du lac, pour expérimenter la pose d’une bâche au niveau d’une zone où la Jussie, plante invasive, prolifère de façon préoccupante, ne laissant que très peu de place à d’autres espèces locales. Cette algue prend ses racines à environ 50cm en dessous de la surface de l’eau ; elle ne s’étend pas en dessous de cette profondeur.

Pour la faire disparaître, deux solutions :

– par temps très froid et hors de l’eau, elle meurt ;

– par temps très chaud et toujours hors de l’eau, une bâche en couverture accentue le phénomène d’asphyxie et de sécheresse. La technique de bâchage a remporté de probants succès en Gironde, indépendamment des conditions de température.

Une première réunion terrain, prévue semaine 48, permettra d’identifier les secteurs les plus impactés, afin de délimiter la zone à bâcher. L’installation de cet équipement permettra de contenir sa repousse et sa prolifération à d’autres secteur du lac. Les matériaux ayant été réceptionnés, l’action de mise en place des bâches débutera semaine 49.

Nos services communautaires se tiennent à disposition, pour répondre à tout renseignement complémentaire sur la mise en œuvre de ces actions d’entretien du site.

En réponse à certaines réactions

En parallèle, il se trouve que les arbres abattus le long des berges actuellement ont développé une maladie incurable qui se traduit par un houpier qui se dégarni, puis par une lente agonie, mettant l’arbre en péril et par là même la sécurité des promeneurs.

Concernant le chapitre de préservation des espèces animales, l’enrochement mis en œuvre pour retenir les terres sera un parfait site de nidification pour les martins pêcheurs.